Quelle forme juridique pour créer sa Startup ?

Vous vous êtes décidé à franchir le pas et à vous lancer dans une aventure entrepreneuriale ? Félicitations !

Une des premières étapes de votre nouvelle activité consistera à créer une société. Il existe de nombreuses options qui se présentent à vous lors de la création de votre structure. Entre les SARL, SAS, SA, ainsi que les montages possibles pour chacune d’elles, les possibilités sont très vastes. Afin de vous faciliter la vie, voici quelques petits points d’attentions pour vous aider à choisir

Nombre d’associés

Sachez déjà que si vous êtes moins de 7 associés, cela ne sert à rien de regarder la Société Anonyme (SA) qui nécessite au moins 7 associés. Et si vous n’êtes pas tout seul, il ne sert à rien non plus de regarder la structure d’auto-entrepreneur. En revanche, si vous êtes moins de 7 associés, il est conseillé de vous pencher vers la SAS ou la SARL.

Revenus

Selon si vous souhaitez vous rémunérer mensuellement en étant salarié, ou plutôt sous la forme de dividendes annuels, il pourra y avoir une différence entre la SAS et la SARL. Chacune d’elle possède des spécificités fiscales différentes. Un avocat en droit des affaires pourra sûrement vous guider dans la meilleure option à choisir selon votre contexte personnel.

Pacte d’associés

A plusieurs associés, ce n’est pas forcément évident d’anticiper l’avenir. Sachez que la SAS propose la possibilité de réaliser un pacte d’associés (la SARL ne le permet pas) qui vous permettra justement d’écrire à l’avance les règles de fonctionnement entre les différents associés. Que se passe-t-il quand un associé veut partir ? Comment intégrer un nouvel associé dans la structure ? Toutes ces questions sont plus faciles à se poser quand on n’est pas encore confronté au sujet, et le pacte d’associés permet justement de consigner les règles que vous vous fixer dans un contrat.