Pêcher en eau douce : quelles sont les règles à respecter ?

Pêcher en eau douce est un sport qui réunit plus de 1,5 million de passionnés. Mais la plupart de ces personnes ignorent que la pêche en eau douce est réglementée et susceptible d’amende. De nombreux pêcheurs l’ignorent mais la pêche en eau douce n’est pas comme la pêche en bord de mer qui est gratuite et ne demande aucune autorisation. Avant de partir en pêche en famille ou avec des copains, prenez deux minutes pour découvrir la loi et les règles liées à la pêche en eau douce.

Les règles sur le droit de pêche

Pour pouvoir pêcher en eau douce il faut obtenir une autorisation, il existe deux critères pour se procurer cette autorisation de pêche.

Il faut dans un premier temps justifier d’une adhésion à l’association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique, sous le nom AAPPMA. Cette association est la porte d’entrée à la pratique de ce sport. Elle délivre une carte nominative valable un an.

Dans un second temps, il faut que le pêcheur justifie du paiement d’une redevance pour protéger les milieux aquatiques en France où l’on retrouve des espèces tels que les carpes, les saumons ou les truites. Pour plus d’informations sur ces différentes espèces, visitez le site Pêcher Malin.

La loi française a mis en place des cartes valables pour une journée ou une semaine permettant aux sportifs de pratiquer la pêche de temps en temps.

Les sanctions du non-respect de la réglementation

Pêcher sans être membre de l’association agréée citée auparavant a un impact financier pour le pêcheur. Le pêcheur devra payer une amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

De plus, chaque pêcheur doit être dans la possibilité de présenter le document justificatif de membres d’une association agréée et le paiement de la redevance annuelle. En cas de non présentation de ce document, une amende de 38€ est à payer.

A quel moment pêcher ?

Ce type de pêche est autorisé toute la journée, cependant il faut respecter une demi-heure avant le lever du soleil et une demi-heure après le coucher du soleil.

Il faut aussi prendre en compte l’ouverture qui varie entre chaque espèce. Dans les eaux dites première catégorie, la pêche est autorisée seulement entre mars et septembre.

Dans les eaux de deuxième catégorie, la pêche est autorisée toute l’année, seules quelques exceptions ont des dates d’ouverture bien précises comme le brochet (de mai jusqu’à fin janvier).

La taille et la quantité des poissons pêchés

Dans l’optique de préserver son environnement et ses espèces, la loi française à mis en place des normes pour limiter les pêcheurs.

En termes de taille, il est interdit de pêcher des poissons trop petits. Par exemple la truite doit mesurer au moins 23 cm pour être pêchée, un brochet doit mesurer au minimum 50 cm ou encore une carpe au minimum 60 cm.

De plus, il est interdit de pêcher plus de 10 poissons par jour afin de préserver la densité des espèces dans les eaux douces. Seuls les salmonidés tels que le saumon ou la truite peuvent être pêchés en plus grande quantité par les pêcheurs.