Mbagnick Diop et ses concepts novateurs pour le développement des entreprises sénégalaises

Au Sénégal, les PME / PMI représentent 90 % des entreprises et génèrent 40 % des emplois. Cependant et comme tous les pays africains, le financement de ses petites entreprises reste une grande problématique du côté du gouvernement et entrepreneurs. Selon une étude réalisée en 2015, on estime que plus de 70 % des PME n’arrivent pas à continuer, à progresser et à se développer durant les premières années de leurs créations. D’où la nécessité de trouver une solution pour pousser les PME / PMI à se développer afin de créer de nouveaux emplois et à améliorer la croissance économique du pays. Pour ce faire, le président du Mouvement des entreprises sénégalaises (MEDS), Mbagnick Diop et en en partenariat avec la Banque nationale de développement économique a créé en 2015, un Fonds de garantie du cercle des investisseurs du Mouvement des entreprises sénégalaises. Ce fond a pour but de pousser les obstacles que l’entrepreneur peut les rencontrer tout au long de ses premières années de la création de son entreprise.

Qui est Mbagnick Diop ?

En plus d’être le président du Mouvement des Entreprises sénégalaises, Mbagnick Diop est aussi le concepteur de l’ « African Leadership Awards », « Mercredi du MEDS » et « Cauris d’or ». Ce dernier est un évènement crée en 2004. Il est devenu un concept international. Chaque année, le Cauris d’or célèbre les entreprises et les managers les plus innovants et les plus influents en Sénégal. Il a reçu dernièrement le Lauréat du prix Nelson Mandela du meilleur entrepreneur.

Le Mouvement des Entreprises sénégalaises

Crée en 2001, MEDS est le Mouvement des Entreprises sénégalaises, une organisation vouée à la responsabilité de mener toutes les études et mesures pour le bien commun du monde des affaires sénégalais. Notant que Mbagnick Diop est le président du Mouvement des Entreprises sénégalaises.

Par conséquent, la mission du MEDS consiste à :

  • Définir et communiquer le point de vue des entrepreneurs sur des questions liées directement ou indirectement aux entreprises, leur permettant de bénéficier d’un cadre juridique et réglementaire
  • Promouvoir l’esprit d’entreprise et sa diffusion dans toutes les couches de la société
  • Encourager davantage d’entrepreneurs, le dynamisme, le succès et les progrès de la gestion dans une économie mondialisée
  • Exprimer le désir de progrès des contractants et les convictions tirées de leurs expériences nationales et internationales sur les conditions générales du progrès économique et social
  • Contribuer à un dialogue social constructif au sein des entreprises et de leurs organisations professionnelles
  • Travailler à l’adaptation de différents systèmes de protection sociale, économique et démographique