Les bons gestes à avoir face aux plantes toxiques

Certaines plantes présentes de votre jardin peuvent causer des intoxications ou des allergies. Parmi les 6000 espèces de plantes indigènes qui poussent en France, 170 se révèlent en effet toxiques. 15 d’entre elles sont considérées très toxiques et peuvent entrainer la mort. Les espèces communes, que l’on retrouve dans presque tous les jardins français sont même concernés. C’est le cas du lierre, du laurier-rose, du cotonéaster, du muguet ou encore du ricin.

L’année dernière, la CHU d’Angers a enregistrés 250 cas dont une grande partie présentant des œdèmes locaux bénins causés par les arums et environ 50 cas de brûlures de la cornée provoqués par les euphorbes. Comment prévenir les intoxications ou d’allergies de contact par l’une de ces plantes toxiques ? Vous aurez avant tout besoin d’un minimum de bon sens. Evitez tout contact avec les plantes toxiques et éliminez les de votre jardin, quoique les allergies de contact n’ont rien d’inquiétant. Les intoxications alimentaires peuvent être plus graves, donc un médecin de cette unité d’urgence recommande d’éviter de consommer des plantes ou des fruits que vous ne connaissez pas. Certaines ont presque les apparences que les plantes habituelles, alors méfiance. Au moins, goutez-les et s’ils sont amers, ne les consommez surtout pas.  Comme les premiers victimes sont les enfants, gardez les loin des plantes et en particulier de celles qui sont potentiellement dangereuses. Vous pouvez consulter des botanistes ou des mycologues pour les identifier avec précision.