La fin des spectacles animaliers au cirque

Le cirque, un endroit avec de bons souvenirs

Toute bonne chose à une fin malheureusement. On se souviens du temps ou sous la bâche des chapiteaux de certains cirques qui se déplacent de ville en ville on pouvait voir toute une série d’animaux exotiques. Pour l’enfant que l’on a été, c’était surprenant d’assister aux numéraux de ces bêtes et vingt années plus tard on en garde encore des traces.

Le cirque est un endroit ou l’on pouvait admirer aussi bien des éléphants que des tigres ou encore des volatiles. Dans quelques années cela sera du passé et rentrera dans l’interdit. Les députés sous la pression de la fondation Brigitte Bardot entre autre essayent de légiférer dans ce sens là. Il parait que c’est pour le bien-être des animaux.

spectacle de cirque avec éléphants

Interdire les zoos

Dans ce sens il faudrait aussi interdire les zoos. Que penser quand il fait 40 degrés et que l’on voit des phoques enfermés en cages. On souffre pour eux, mais on peut aussi parler des ours avec leur fourrure épaisse sur tout le corps. Ces animaux ne devraient pas être présents dans les zoos.

Manifester pour la libération des animaux

Il existent beaucoup d’associations qui militent contre l’enfermement des animaux et aussi sont contre les démonstrations avec animaux comme ceux-ci. Ils n’hésitent pas à brandir des pancartes et à envahir les zones pour revendiquer leur avis.

Quelquefois ils interviennent en plein spectacle devant les spectateurs et se font huer car assis sur leur siège et ayant payer cher leur place, certaines personnes trouvent là une effraction pas sympathique.

Aller au cirque pour voir des spectacles avec animaux

C’est la dernière ligne droite avant l’interdiction. On invite les gens à aller assister à un spectacle avec les animaux au cirque. Il faut le faire maintenant et non pas dans deux années. Car cela sera trop tard. a moins de franchir les frontières car certains pays n’ont pas envie que l’on interdissent la démonstration en public de bêtes de toute sorte.