Adoption : la Seine Maritime discrimine les parents homosexuels

Une enquête est actuellement en cours concernant l’adoption en Seine Maritime suite aux propos discriminatoires envers les couples homosexuels tenus par Pascale Lemare, la responsable de l’adoption du département. Dans son entretien avec France Bleu, elle a affirmé que les couples homosexuels « ne sont pas prioritaires » et qu’il y a « des parents qui correspondent davantage aux critères requis » pour adopter un enfant.

Selon elle, ces homo-parents doivent plutôt s’ouvrir à « des profils d’enfants atypiques ». Par enfant atypique, elle fait allusion aux « enfants dont personne ne veut », ceux qui sont « trop cassés, trop perturbés psychologiquement, trop grands, handicapés ». Du fait de leurs perturbations, Pascale Lemare estime qu’il est normal que les couples ne les apprécient pas. Ces profils d’enfants s’accordent davantage avec ceux des parents homosexuels atypiques, « hors normes sociale et biologique » à ses yeux. L’accès à l’adoption pour les couples homosexuels en Seine-Maritime a donc été sérieusement compromis alors qu’il a été légalisé en France depuis 2013, comme le confirme certains témoignages de couples homosexuels ayant effectué une demande d’adoption dans ce département. Raison pour laquelle une enquête a été ouverte récemment. Le président du Département a condamné les dires de cette responsable sur Twitter et déclare que « ils ne reflètent en rien la position du Département ». Cette responsable a été suspendue de ses fonctions.